Rencontre avec Magalie, créatrice de Maison Jeudi

Cela faisait un moment que je voulais rencontrer Magalie, créatrice de Maison Jeudi. Après une première carrière dans une marque de prêt-à-porter, elle suit son cœur passionnée depuis toujours vers la brocante et la décoration. Elle crée une ligne de mobilier vintage actuelle qui lui ressemble. 

Elle m'a donné rendez-vous chez elle pour un bon petit thé, cookies et amandes. Dès qu'elle m'ouvre la porte de son appartement, son sourire, sa simplicité et son chouette style m'accueillent. Je ne suis pas surprise par son intérieur, il lui est fidèle. Je reconnais d'emblée des pièces de sa collection, des objets chinés et des pièces de design. L'ambiance est à la fois apaisante, harmonieuse, avec beaucoup de personnalité. Avec Radio Nova en fond et le soleil qui inonde la pièce, nous commençons notre petite discussion...


En tête à tête

  1. La star de Maison Jeudi est assurément votre chauffeuse, un « must have » dans nos intérieurs ! Elle est déhoussable, lavable, modulable mais surtout très confortable. Pourriez-vous nous expliquer en quoi elle est formidable, incroyable, bref indispensable ?

    Ses atouts sont déjà bien résumés dans la question ! De façon plus affective, on peut dire que c'est une Madeleine de Proust, une assise dans laquelle on est bien. Elle est tout en douceur, toute arrondie. On peut s'assoir en tailleur, le dos bien calé ou alanguie, passer ses mains sur les côtés... On peut la déplacer comme on veut car elle est légère (9 kg). Elle peut aussi bien être adossée à un mur que trôner au milieu du salon. On peut la travailler en 1, 2 ou 3 places. Elle a une forme toute dodue, toute ronde ultra réconfortante en plus de ses atouts fonctionnels. Son look est très connoté vintage « seventies » mais elle a été remise au goût du jour, son assise rehaussée pour plus de confort. C'est un gros bonbon qui a sa place partout, quelque soit le type d'intérieur car sa forme, au final, est pure et intemporelle. 

    Oui c'est la Star ! En velours, elle s'appelle « Pop », en bouclette effet moutonné, elle s'appelle « Schuss », en pied de poule, elle s'appelle « Cocotte ». 

    crédit photo : Loïs Moreno

  2. Ce qui est vraiment chouette chez Maison Jeudi, c'est que pour vos poufs ou vos chauffeuses, on peut choisir sa couleur préférée, son tissu adoré et surtout que l'on peut combiner à souhait plusieurs éléments. Expliquez-nous en quoi et pourquoi Maison Jeudi est pensée comme une véritable collection de mode ?

    Avant de créer Maison Jeudi, je me suis occupée, pendant pratiquement 20 ans d'une marque de prêt-à-porter. J'étais cheffe de produit de cette marque et j'ai donc durant toutes ces années travailler des collections, décliné des tissus, des couleurs. Maison Jeudi, c'est du mobilier avec une forte valeur ajoutée au niveau du tissu d'ameublement mais tout est travaillé en ambiance-couleurs. Les couleurs que j'ai choisies, non seulement s'associent entre elles mais peuvent aussi s'associer de différentes manières. Soit en total look, soit en les mixant, chaque personne peut trouver sa combinaison couleur. Finalement comme lorsqu'on s'habille le matin ! A l'avenir, comme tout est facilement déhoussable, on pourra n'acheter que les housses et imaginer des collections hiver ou printemps pour son intérieur au gré des envies et des ambiances coloristiques. J'envisage également de créer des collabs avec des éditeurs et des capsules en édition limitée. 

    crédit photo : Loïs Moreno
  3. Vous êtes une fervente amatrice de vintage et de chine. Vous poussez même le vice du perfectionnisme en proposant une sélection de pièces coup de cœur dénichées au gré de vos escapades pour offrir la touche finale à vos créations et un esprit singulier, une véritable signature. Quelle part la brocante occupe-t-elle dans votre vie, votre décoration ? Quel style de brocante adorez-vous ?

    La brocante et la chine ont toujours été là. C'est un vrai style de vie, une démarche que j'ai depuis que je suis adolescente. Mes parents ont toujours aimé chiner et m'ont accompagnée dans cette éducation aux objets. J'aime surtout grâce à eux raconter une histoire et donner un supplément d'âme. J'aime le côté aléatoire de la brocante. Il faut se laisser aller avec l'espoir de LA trouvaille, de l'émotion. J'adore marcher et ne pas savoir ce que je vais trouver. J'aime me laisser surprendre. Finalement, c'est un état d'esprit. L'intéret, ensuite, c'est de mélanger avec d'autres styles pour une décoration singulière.

    crédit photo : Loïs Moreno

  4. Vous avez un parcours professionnel atypique : contrôle de gestion, bilan de compétences. Vous avez été cheffe de produit d'une marque de prêt-à porter pendant 20 ans. Pourquoi et comment est né Maison Jeudi ?

    J'ai adoré mon ancienne vie de cheffe de produit. On a créé une marque et on l'a fait grandir. Mais le côté décoration a toujours été là, en moi. Là où je m'exprimais vraiment, c'est lorsque j'amenais la marque dans les salons de prêt-à-porter, où je devais imaginer des mises en scène. J'avais carte blanche et pouvais pleinement m'exprimer en créant des univers qui étaient appréciés. Avant le premier confinement, j'ai fait un salon vintage en participant comme exposant particulier parce que j'avais envie de changer d'air. J'ai donc monté rapidement un petit stand. Là, j'ai bien vendu et des professionnels m'ont abordée pensant que j'étais moi-même professionnelle. Forte de ce premier succès, je participe à nouveau mais je construis un stand plus élaboré me prenant à ce jeu passionnant. Mais le premier confinement stoppe brutalement le processus. Le monde s'arrête. Je profite de cette parenthèse pour réfléchir à mon avenir. Au sortir du confinement, j'ai créé une micro-entreprise en plus de mon poste de cheffe de produit. Le projet des chauffeuses cheminait dans ma tête tout doucement. J'ai eu un grave accident de voiture dont je suis miraculeusement sortie indemne. Ce fut un vrai élément déclencheur pour réaliser les projets qui font sens et notamment ce projet de cœur de Maison Jeudi.

    crédit photo : Loïs Moreno

  5. Vous êtes une fan inconditionnelle de design. En quoi cette passion influence-t-elle vos créations , votre univers? 

    J'ai beaucoup de livres de décoration et de design à la maison mais je n'ai aucun bouquin de brocante. J'ai un côté intuitif avec la brocante. Pour moi, c'est naturel. Je n'ai jamais cherché à me perfectionner dans ce domaine. J'aime le mélange d'époques, de matières, de couleurs. Le design c'est une éducation, une culture, des livres. Ce qui me plait dans la décoration, c'est de mélanger du Kartell avec un tapis très bohème et de définir un univers personnel. J'aime le design mais ne pourrais pas vivre dans un intérieur totalement "designé"  tout comme je ne pourrais pas vivre dans un total look brocante ! La démarche intellectuelle du design me séduit mais me sert à définir mon univers en mixant design et brocante.





  1. La couleur fait partie intégrante de l'ADN de Maison Jeudi. En quoi les teintes pastels proposées influent-elles sur votre collection ?

    Les teintes choisies pour Maison Jeudi sont à la fois douces et fraîches. J'ai ajouté la bouclette indémodable et le pied de poule plus couture, d'inspiration vintage.





  2. Pour vous le « made in France » n'est pas une option. Vous travaillez même avec des artisans de votre région et à partir de matériaux durables. Pourquoi la « slow déco » fait partie de vos exigences ? 

    C'était vraiment l'objectif de faire du français, de proposer un produit créatif, qualitatif à un prix accessible, complètement pensé et réfléchi. Quand je vais sur les salons, je propose aux clients de repartir avec leur échantillon de tissu. Je ne fais pas du négoce mais je fais de la production. Certes je ne fabrique pas mais je conçois les croquis techniques, les patronages, je choisis les matières. Je travaille à la commande. J'ai choisi mon fabriquant à 100 km de chez moi. J'en connais le circuit de fabrication. Je connais tout de mon produit de A à Z : depuis le gros monobloc de mousse découpé par pair, ouatté à la main. Ensuite, les rouleaux de tissus que j'ai commandés sont déroulés, tracés, découpés et assemblés selon mon patronage. Même le houssage est fait à la main. Avant d'expédier personnellement, je contrôle tout et j'emballe. 

    crédit photo : Loïs Moreno

  3. En vous regardant, je suis indécise. Je ne saurais dire si Maison Jeudi vous ressemble ou si vous ressemblez à Maison Jeudi. En tout cas, votre couple est cohérent et stylé. Expliquez-moi, selon vous, comment votre collection est le reflet de vous-même ? 

    Parce que j'y ai mis tout mon cœur ! Le produit que je vends est passé par chez moi avant. Donc, s'il est passé par chez moi, c'est que je le valide. Si je l'aime pour chez moi, je saurai l'expliquer. Je le vends car j'y crois et parce que je l'aime et le trouve intéressant. 


En son for intérieur 

J'ai demandé à Magalie de choisir son objet déco préféré et de me dire pourquoi celui-ci et pas un autre.


J'aime cet objet car il représente la mer, l'eau. C'est mon évasion, ma maison de vacances à moi. Il symbolise ma passion débordante pour la céramique vintage.


En rafale

    Si je vous dis Seventies, vous me répondez ? Epoque rêvée (pour y être jeune adulte) 

    Si je vous dis Intemporel, vous me répondez ? Indémodable

    Si je vous dis Radio Nova, vous me répondez ? Mon satellite à moi

    Si je vous dis Style, vous me répondez ? Identité (propre à soi même)

    Si je vous dis Vintage, vous me répondez ? Art de vivre




Merci Magalie pour ce joli moment...




Commentaires