Acte II : Happy Bergerie!

  

Tout a commencé en cet été 1975 dans la vallée du Fournel, où le hasard a conduit mes parents à planter leur tente dans un écrin sauvage.
Malgré une pancarte affichant complet, Mme et M. Jondet, les propriétaires du domaine de La Bergerie à Roquebrune-sur-Argens, les ont accueillis chaleureusement.

L'esprit familial et la beauté des collines de chênes liège ont fini de les séduire. Il n'en fallait pas plus pour fidéliser ma famille depuis. 

Dans ce site à la fois magnifique et préservé, j'ai appris à faire du vélo et à jouer à la pétanque dans les chemins du bosquet.

J'ai appris à nager avec Claude...et son chien dans la petite piscine carrée.
J'ai appris à faire de la planche à voile avec Annick sur le lac du Fournel.


J'ai appris à pêcher à l'étang des canards.


J'ai appris à danser avec Chocho.
J'ai appris à jouer au ping-pong sous le préau des anciens sanitaires...et gagné des tournois!

J'ai appris à jouer au tennis sur des terrains de couleur ocre...

J'ai appris à faire du poney, que j'allais chercher au ranch avec mon père. 


J'ai appris qu'on pouvait construire en respectant la nature.



J'ai appris à dire "Je t'aime" en hollandais à la discothèque...

J'ai appris avec Christelle qu'une amitié d'enfant pouvait durer toute une vie.


J'ai connu les séances de cinéma sur nos chaises de camping derrière les barricades en bois (d'ailleurs j'ai adoré La Boum 1 et 2 mais détesté Les Dents de la mer qui m'ont empêchée de nager sereinement pendant longtemps).

J'ai connu Fabienne qui vendait des glaces dans la petite cabane de la première piscine.
J'ai connu le premier "mini-club" très mini sous une toile de tente où l'on devait fabriquer les jeux avant d'y jouer quelques semaines plus tard...
J'ai connu les balançoires sous les eucalyptus avant l'apparition des terrains de pétanque. 

J'ai connu les tickets payants puis les badges pour entrer à la piscine.
J'ai connu les cuvettes de toilettes en guise de table basse à la discothèque.

J'ai connu les grands jeux nautiques organisés contre le Domaine des Deux Collines.

J'ai connu les défilés de mode autour de la nouvelle piscine carrée.
J'ai défilé avec Sonia, Stéphane et Eric autour de la nouvelle piscine carrée!


J'ai connu les animations musicales Jet 27 sur l'esplanade de la piscine. Je ne me souviens plus trop des post-animations Jet 27...


J'ai connu la réception à côté du club tennis.

J'ai connu la discothèque payante avec un tampon sur la main.
J'ai connu la discothèque qui fermait à 2h du matin, nous promettant qu'on irait tous au paradis...

J'ai connu les premiers cours de Step derrière des volets et la salle de fitness sans climatisation.

J'ai connu à la piscine les petites boules piquantes  qui s'accrochaient aux draps de bains posés sur l'herbe, bien avant les transats.

J'ai connu le carré D sans arbre que l'on pouvait traverser en diagonale sur les traces des chiens des propriétaires.
J'ai connu l'ancienne épicerie où j'allais acheter des pains de glace pour la glaciaire, bien avant Patrick et Michel.


J'ai connu les douches avec des portes en bois.

J'ai connu l'attente du facteur à 15h pile pour la distribution du courrier, en espérant qu'il déposerait une enveloppe dans les "R".

J'ai connu les barbecues au charbon de bois.
J'ai connu plusieurs incendies ravageurs épargnant par miracle le domaine.

J'ai connu la route non goudronnée dans le col du Bougnon que nous évitions de prendre de nuit pour rejoindre Les Issambres.
J'ai connu les soirées musicales dans le restaurant avant la construction de la discothèque.

J'ai connu une grosse inondation dans le carré B où les poissons de l'étang sortaient vivants de mon frigo.

J'ai connu le cirque installé en haut sur l'esplanade du restaurant.

J'ai aimé accompagner mes enfants au cirque installé en bas à l'entrée du domaine.



J'ai aimé me perdre sans vraiment me perdre dans les oliviers, les chênes, les pins, les bruyères, les genêts ou les arbousiers.



J'ai aimé sans vraiment aimer voir passer une horde de sangliers et marcassins sur mon emplacement...
J'ai aimé ma première soirée à la discothèque à 13 ans, escortée par la mère d'une amie...et la poussette de son petit dernier.
J'ai aimé les soirées gratuites fluo, les soirées black and white à la discothèque en compagnie des lyonnais Black and White.

J'ai aimé imaginer des jeux d'eau avec mes voisins anglais, belges ou hollandais bien avant le Splashpad ou les toboggans.

J'ai aimé planter avec ma grand-mère le laurier rose sur mon emplacement.

J'ai aimé les premiers spectacles dans une sorte d'amphithéâtre à très grandes marches.
J'ai aimé le talent de Mike, Papaye, Anne, Amandine, Cédric et Audrey.

J'ai aimé la construction de la grande piscine carrée pour rivaliser avec celle des Deux Collines.
J'ai aimé la construction du lagon pour nager avec mes enfants.



J'ai aimé la construction de la piscine intérieure puis de la balnéo pour me détendre à présent. 


J'ai aimé dormir sous une tente, dans une caravane, dans un mobil-home...et sur les rochers de la cascade du lac en guettant les étoiles filantes avec tous mes amis.




J'ai aimé croiser Anne et Sylvie adolescentes sur leurs mobylettes, Mme Jondet dans sa R5 beige et M. Jondet pieds nus dans son domaine. 

J'ai aimé mes 42 étés à La Bergerie.



En 2017, La Bergerie fête ses 50 ans. Je souhaitais rendre hommage à ce domaine qui m'a vue grandir et que j'ai vu grandir.



JOYEUX ANNIVERSAIRE
HAPPY BERGERIE!






Commentaires

  1. Ça ne nous rajeunit pas...!
    Souvenirs et hommage très touchants!

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour, quand je vous lis je lis mes souvenirs... Mêmes dates, mêmes rencontres...depuis 1975...Nous avons du certainement nous retrouver autour de Chocho durant toutes ces belles et insouciantes années...

    RépondreSupprimer
  3. Pascal Le Jeune21 août 2017 à 01:56

    Bel hommage à la famille et au domaine que je fréquente depuis 1977 .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Pascal, la fidélité au domaine semble contagieuse et definitive!

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés