Acte II : Bruges La Magnifique



J'aime Bruges. J'aime la Belgique et j'aime les Belges.
Depuis mon enfance, bon nombre de mes amis en sont originaires. J'ai visité cette ville médiévale à plusieurs reprises et à chaque fois, je fais le même constat : "Vivement que j'y retourne!".






Ses ruelles serpentent et longent des canaux bordés de belles maisons typiques où la brique que j'aime tant règne en maître. Cette ancienne forteresse a su se protéger des Vikings et du mauvais goût.




Tout n'y est qu'harmonie et authenticité. Le temps d'un week-end, la "petite Venise du Nord" réussit à nous dépayser.






On ne peut être que charmé par la beauté du centre historique dont les venelles pavées et les canaux sinueux sont bordés de constructions qui témoignent pour la plupart de l'âge d'or de la cité, dû à 200 ans de négoce international du drap. Du reste, ce centre est classé au patrimoine mondial de l'UNESCO : son pedigree est donc assez convaincant pour décider d'y séjourner quelques jours.








Si je devais ne retenir que 10 incontournables de ce joyau flamand, je serais bien embêtée, tant les sites sont variés et beaux. Mais j'évoquerais de manière très subjective et très touristique : 
  • le Markt, cette majestueuse place du XIIIème siècle couronnée par les pignons à redents des façades  


  • le Belfort, impressionnante tour octogonale qui renferme dit-on la charte médiévale des droits de la ville (youpi) et qui offre si l'on est courageux (366 marches) une magnifique vue sur le paysage urbain


  • le Béguinage, minute de silence hors du temps, véritable havre spirituel et religieux formé de maisonnettes blanches entourant un immense jardin (jonché de jonquilles au printemps...)

  • Les croisières en bateau sur les 6 kms de canaux et les balades en calèche dans le centre, des clichés certes, mais tellement romantiques et agréables pour découvrir la ville sous un autre angle de vue



  • le Groeninge Museum qui possède une fabuleuse collection de peintres primitifs flamands et hollandais comme Jan Van Eyck, et ça c'est incontournable
  • l'Historium, musée interactif assez innovant qui plonge les visiteurs dans le Bruges du XVème siècle pour le plus grand bonheur des enfants

  • la petite place de Walpein, intimiste et tellement brugeoise, qui donne sur la rue la plus étroite de la ville, la Stoofstraat, qui a su regagner ses lettres de noblesse après une réputation médiévale sulfureuse et peu fréquentable
  • le chocolat, sous toutes ses formes, chaud, froid, en ballotin et ... la bière, à boire avec modération, exposée par milliers dans le splendide établissement 2be beer wall à l'architecture exceptionnelle


  • l'église Notre-Dame qui abrite une Vierge à l'Enfant de Michel Ange, et ça, c'est comme Van Eyck, on ne peut pas s'y soustraire!

  • les rues piétonnes jouxtant le Markt car une escapade sans shopping n'est pas une vraie escapade.





   Si l'on me permet un joker, je tenterais éffrontément en numéro 11, lorsqu'il pleut et que les autres musées sont fermés, le musée de la frite... surprenant et instructif. N'oublions pas que nous sommes en Belgique et que les Belges sont les maîtres en la matière... et pas qu'en cela d'ailleurs en toute confidence! Pour les autres hauts-lieux touristiques je vous laisse le soin de faire votre propre playlist, cette ville étant un musée à ciel ouvert.








   Mais cette énumération non exhaustive et personnelle ne renferme pas mon coup de coeur absolu que je conçois à dévoiler et à partager. En effet, lors de l'une de mes visites, je suis tombée sous le charme, non pas d'une énième merveille architecturale mais d'une boutique de fleurs. Pas n'importe quelle boutique de fleurs, celle de Frederiek Van Pamel. Ce fut une rencontre inédite, insolite, bouleversante. Jamais je n'avais vu chose semblable.



   J'ai découvert un artiste derrière cette enseigne. Même s'il avoue lui-même, en toute modestie  dans ses interviews, qu'il n'en est pas un, je l'affirme à nouveau, il est un artiste. Un artiste, si je m'en tiens stricto sensu à sa définition est un esthète et un esthète quelqu'un qui affectionne la beauté. Lorsque je me suis trouvée devant ses vitrines, je n'ai pu qu'admirer du "beau". La scénographie, les couleurs nous confirment que tout n'est qu'harmonie, originalité et élégance. Il a ouvert depuis peu un nouveau lieu tout aussi charmant où la couleur fait ses gammes.








   En franchissant le seuil du commerce, aucune désillusion mais un enchantement. Des fleurs, des fleurs et encore des fleurs mais savamment mises en scène et accompagnées d'objets de décoration. Frederiek Van Pamel est avant tout un fleuriste mais un fleuriste qui chérit les mises en scènes délicates. Le végétal est sublimé. Les pièces sont uniques, alors si vous avez un coup de coeur, il ne faut pas hésiter, sinon vous le regretterez. Sa passion est communicative.



   Mais ce qui est encore plus déroutant, ce ne sont pas ses boutiques à Gand ou Bruges mais sa capacité à décorer des évènements pour de riches clients ou célébrités, à la manière des contes de fées. Le mariage à New-York de Becky Bloomwood et de Luke Brandon dans la série de l'Accro du shopping n'a qu'à bien se tenir... et mes références littéraires aussi!!! Mais j'affectionne autant Van Eycke que Sophie Kinsella. Trêve de plaisanterie, les mots qui qualifient le mieux les mises en scène de Frederiek Van Pamel sont démesure et raffinement mais sans mauvais goût ostentatoire. Je vous invite à le suivre sur les réseaux sociaux pour découvrir l'inimaginable. 



   Mais ceux qui ne veulent pas ou ne peuvent pas dépenser des milliers d'euros sont également les bienvenus dans son univers élégant. Il avoue d'ailleurs lui-même que "quelqu'un qui nous achète une rose au magasin, nous apporte autant de joie que quelqu'un qui nous contacte pour un grand projet. Tous repose sur la passion qui l'entoure. Une seule rose peut-être un cadeau merveilleux". Si cette confession n'est pas la preuve de son élégance...




   Il devient également incontournable sur la scène européenne. Il a pu par exemple décorer l'Opéra National de Varsovie ou des évènements organisés pour la Commission Européenne. Au final, Frederiek Van Pamel a su étendre son travail en étant impliqué dans le design, les intérieurs, les compositions florales, la conception et la réalisation de jardins. Il se définit à juste titre comme "créateur d'ambiance".




https://www.frederiekvanpamel.be/

   Sergio Herman, le célèbre chef cuisinier, autre véritable créateur belge de talent a déclaré à propos de lui : "Sa boutique est un paradis pour tous ceux qui veulent être inspirés, et pour cette raison, cela vaut la peine d'aller à Bruges". Tout est dit, réservez dès aujourd'hui et cap sur Bruges et la Belgique.











P.S. : Petite suggestion coup de coeur pour se restaurer dans un cadre à la décoration soignée...

Bistro Refter
Molenmeers 2

8000 Bruges

T. 050 44 49 00
http://www.bistrorefter.com/en/


Den Heerd
Nieuwe Gentweg 76-78
8000 Bruges
https://www.denheerd.be/nl/




Commentaires

  1. magnifique article, comme d'habitude, on a envie d'y aller!!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si cet article a sucité l'envie de visiter Bruges, tant mieux, c'était le but...

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés