Acte I : Pipistrello forever...


   Je voulais dédier mon premier article "Focale" à cette élégante quinqua du design. 



Imaginée par Gaetana Aulenti en 1965 et éditée par la firme italienne Martinelli Luce, la Pipistrello peut se vanter de rendre unanimes et dithyrambiques les éloges des déco-addict : "objet emblématique, objet phare, objet culte" pour les uns, "icône mythique et classique" pour les autres. Force est de constater, qu'à travers les ans, elle est et restera indémodable. 

   Cette oeuvre de référence est présente dans la collection permanente du MOMA, c'est peu dire! On n'en attendait d'ailleurs pas moins de sa créatrice milanaise qui fut, rappelons-le, chef de projet de la réhabilitation et de la transformation en musée de la gare d'Orsay à Paris.


     Cette lampe évoquerait par la forme de son abat-jour la silhouette d'une gracile pipistrelle... Certes... J'ai envie de m'inscrire en faux contre cette interprétation. Dans le test des tâches d'encre de Rorsach, j'ai déjà eu du mal à reconnaître une chauve-souris... Alors en observant ce magnifique objet, je me refuse d'y voir une espèce commune de chiroptère vampirique, ni même une méduse et encore moins un champignon vénéneux!

     Je me plais plutôt à imaginer les formes organiques de l'Art Nouveau, les lignes douces d'une fleur de magnolia...for ever!

Commentaires

  1. Merci.Chacun perçoit ce qu'il veut..Il me semble que la Minipipistrello est en vente à la boutique du MOMA.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés